Monique Pauzé prête pour un second mandat !

Repentigny, le 27 avril 2019 – C’est en compagnie du chef du Bloc québécois, Yves-François Blanchet, du député Gabriel Ste-Marie et de plusieurs partisans que Monique Pauzé a confirmé qu’elle briguera un second mandat lors de son assemblée d’investiture le samedi 27 avril.

« J’ai toujours été indépendantiste et siéger à Ottawa n’a fait que renforcer mes convictions, a affirmé la députée de Repentigny. On le sait, le Québec perd le contrôle de plus en plus de ses leviers. Nous nous devons de prendre en charge notre culture, notre économie et nos politiques. D’ici là, le Bloc québécois est le seul véhicule politique qui veillera uniquement aux intérêts du Québec et nous en avons besoin. »

À travers de nombreux exemples, l’ex-enseignante qui a soif de justice sociale a expliqué comment le Québec est victime d’un fédéralisme prédateur.

« J’en ai vu des choses au cours de mon mandat et je peux vous dire que c’est honteux de voir des représentants du peuple voter contre une motion du Bloc visant à mettre un terme à l’évasion fiscale, a tonné Mme Pauzé. Comme si ce n’étaient pas assez,  le gouvernement Trudeau a par la suite signé de nouveaux traités avec deux autres paradis fiscaux, Grenade et Antigua-et-Barbuda. Trudeau se pose en défenseur de la classe moyenne, mais il tente de la berner. En 2018 seulement, les libéraux ont dépensé 19 milliards $, pris à même les impôts de M. et Mme tout le monde, pour les offrir aux pétrolières de l’Ouest qui polluent à elles seules autant que le Québec tout entier. Quand on sait qu’il y a urgence d’agir contre les changements climatiques, il y a de quoi s’insurger. »

Même son de cloche venant de la part du chef du Bloc québécois pour qui il n’y a aucun doute que Monique Pauzé est un atout majeur non seulement pour la circonscription, mais aussi pour sa formation politique.

« Tous ceux et celles qui travaillent avec Monique Pauzé pourront vous dire que c’est une battante, c’est une femme qui n’arrête jamais et qui fouille ses dossiers méticuleusement. Indépendantiste, féministe, environnementaliste, humaniste, authentique et également très attachante, elle se démarque partout où elle passe et je ne vous le cacherai pas, des femmes comme Monique Pauzé j’en prendrais des dizaines au sein de notre caucus », a fait valoir Yves-François Blanchet.

 

Lors de la clôture de son assemblée d’investiture, la députée bloquiste ne pouvait être plus fière de voir les membres de l’exécutif lui réitérer leur confiance et a affirmé qu’elle continuera de travailler afin que les électeurs de la circonscription lui renouvellent eux aussi cette confiance quand ils iront aux urnes en octobre prochain.