Les syndiqués de Postes Canada veulent mettre l’environnement et la population au cœur de leur stratégie

La porte-parole en environnement du Bloc Québécois, Monique Pauzé s’entretenait de nouveau avec Michel Côté et Hugo Charette, coordonnateurs du projet « Vers des collectivités durables » de Postes Canada. Ces derniers souhaitent transformer la société d’État en mettant l’environnement et la population au cœur de leur stratégie.

Une de leur proposition cadre directement avec la première loi canadienne sur les véhicules zéro émission que la députée a tenté de mettre en place lors de la dernière législature. Comme Postes Canada possède l’un des plus grands parcs de véhicules avec l’armée canadienne, l’électrification de cette flotte aiderait grandement à lutter contre les changements climatiques. M. Côté et M. Charrette ne trouvent pas que le fédéral bouge assez rapidement dans ce dossier. Sous le gouvernement Trudeau, il a été prévu d’installer seulement 9 bornes électriques dans les quelque 6000 bureaux de poste du Canada.

Pour M. Côté et M. Charette, il serait possible de financer les infrastructures grâce à des investissements judicieux réalisés à même les profits de Postes Canada. Cela permettrait d’élargir le réseau pancanadien de recharge des véhicules électriques et, ainsi, appuyer la transition générale vers les véhicules à faible émission de carbone. Les véhicules électriques des postes pourraient utiliser les nouvelles bornes de recharge des installations postales, qui seraient également mises à la disposition du public.

De nombreuses autres propositions font partie de la stratégie de Postes Canada qui souhaite devenir le point de convergence d’une économie verte au service de la collectivité. Pour tout savoir sur cette initiative, consultez le http://bit.ly/3lo3jjP.